10 arguments pour la publicité extérieure

1
Les affiches ne font jamais la pause
L'affiche publicitaire est omniprésente et accompagne vos groupes cibles 24 heures sur 24. Elle est partout: sur le chemin de l'école ou du travail, sur le lieu d'achat ou des loisirs.
2
L'affiche, un terrain de jeu pour les créatifs
La publicité extérieure offre d'innombrables possibilités de création permettant d'instaurer un lien fort entre votre marque et vos groupes cibles.
3
L'affiche est un média de tradition et d'avenir
Un média de tradition qui a de l'avenir, car il se réinvente sans cesse grâce aux nouvelles technologies et aux possibilités d'interaction par le biais des Smartphones (QR, NFC, réalité augmentée, etc.).
4
Les affiches s'imposent
On ne peut pas éviter les affiches, ni les zapper ou tourner la page.
5
Les affiches ont un capital sympathie
L'affiche recueille 74 % d'avis favorables, ce qui en fait le média publicitaire le plus apprécié.
6
Les affiches sont proches des POS
Aucun autre média classique n'est aussi proche du lieu de vente (POS), ni dans l'espace ni dans le temps. Plus de 70 % des achats sont spontanés, seuls 30 % sont planifiés.
7
Les affiches sont ciblées
Le géomarketing permet de définir précisément les paramètres régionaux d'une campagne de publicité extérieure, par exemple si l'annonceur veut mettre l'accent sur des zones de distribution spécifiques ou s'il veut soutenir des négociants locaux.
8
L'affiche a un ROI élevé
L'affiche utilisée en tant que média de base ou dans une campagne mixte présente le ROI (Return on Investment) le plus élevé dans les comparaisons intermédias.
9
L'affiche touche les groupes cibles jeunes
La publicité extérieure touche tout particulièrement les groupes cibles jeunes et mobiles.
10
L'affiche booste les valeurs d'audience
Aucun média n'agit aussi rapidement que l'affiche, lorsqu'il faut obtenir des valeurs d'audience et de contacts élevées en très peu de temps.

Comparaison intermédias

L’affiche : le média de vente numéro 1

L’affiche est un média de vente efficace et connu, qui présente le meilleur retour sur investissement (ROI) dans les comparaisons intermédias. Que ce soit en tant que média de base ou dans les campagnes mix-média. Proportionnellement à sa part dans le mix-média, l’affiche génère même cinq fois plus de vente.

ROI des médias classiques (Moyennes en euros)

De tous les médias de vente classiques, l’affiche est celui qui a le plus fort effet de levier.¹

ROI des campagnes TV (Moyennes en euros)

L’utilisation de l’affichage dans une campagne mix-média accroît aussi durablement le ROI des autres médias. L’étude le démontre : l’affiche améliore l’efficacité de la publicité TV de façon significative.¹

Augmentation des chiffres de vente liée aux budgets additionnels (Indice)

IDans une campagne mix-média, l’affiche exerce un effet de levier sur les autres médias, c’est-à-dire qu’elle améliore sensiblement le ROI des médias qui l’accompagnent.¹

Perception de la publicité et adhésion selon le média publicitaire

Adhésion au média publicitaire:
Ø 54 % = plus de la moitié des sondés trouvent que la publicité est «agréable» ou «très agréable», indépendamment du média publicitaire. L'affiche recueille 74 % d'avis favorables, ce qui en fait le média publicitaire le plus apprécié.²

Handicap des médias publicitaires: La publicité à la télévision, sur internet et à la radio est perçue comme dérangeante par une majorité de sondés. L'affiche dérange le moins.²

Comparaison du PMC

Le prix absolu d'un média publicitaire n'est pas un indicateur suffisant, à lui seul, pour l'annonceur. Il doit être mis en relation avec la performance qu'il permet d'obtenir. Le PMC (prix pour mille contacts) s'est imposé sur le marché pour mesurer cette relation. Il s'obtient en divisant le coût absolu d'un média ou d'une campagne publicitaire par les contacts établis, puis en multipliant le résultat obtenu par 1000. Les comparaison intermédias du PMC doivent certes être interprétées avec circonspection, car la qualité des contacts générés par les différentes catégories de médias n'est pas la même. Les méthodes de recherche sont aussi différentes. Néanmoins le PMC donne une idée générale de la rentabilité d'un média.³

¹Source : étude Brand Science pour la FAW (Fachverband Aussenwerbung e. V.), Francfort-sur-le-Main, DE, et la SGA, septembre 2010
²Source : INNOFACT AG / Sondage en ligne en CH-D et en CH-F
³Source : Mediapulse (TV, radio), MACH (print, cinéma), SPR+ (affichage), NET-Metrix (internet)

Étude d’impact de la campagne BMW

Un sondage a été mené en mai 2014 sur l’impact publicitaire de la campagne pour la BMW Série 3 Touring. La campagne d’affichage nationale, réalisée sur les emplacements de qualité de Clear Channel Suisse, s’est étendue sur 4 semaines, en mettant l’accent sur les deux premières. Cette campagne était accompagnée d’annonces dans les médias imprimés.

Download PDF

Étude d’impact de la campagne Love Life

En août de cette année, l’institut GfK a réalisé une étude sur l’efficacité publicitaire des affiches pour le compte de Clear Channel, en se référant à la campagne Love Life de l’Office fédéral de la santé publique. Cette campagne nationale d’affichage d’une durée totale de quatre semaines a notamment recouru aux emplacements privilégiés de Clear Channel Suisse, l’impact publicitaire maximal ayant été atteint au cours des deux premières semaines. Des annonces en ligne complétaient la campagne.

Download PDF